Tarchad Khaufadalàt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tarchad Khaufadalàt

Message par Tarchad Khaufadalàt le Jeu 24 Déc - 1:22

Prénom : Tarchad

Nom : Khaufadalàt

Surnom : Le Démon, Tarchou

Âge : 35 ans

Peuple : Haradrim

Origine, clan, horde : Abdarshar, dans le Khashkarsha

Métier / activité / rôle : Membre de la garde royale rapprochée du seigneur Khatarzar; aujourd'hui mercenaire.


Physique : D'origine du Sud comme le prouvent son accent et son teint foncé. Il mesure 1m85, une taille moyenne pour son peuple. Il est souvent habillé de vêtements amples, permettant les mouvements et n'est que très rarement désarmé. Il a de larges épaules et semble avoir un corps athlétique. Sur son visage, en regardant bien, on distingue quelques jeunes rides autour des yeux. Il a un bouc assez long tressé et de longs cheveux noirs cachés sous un bandeau. Son pied et sa botte gauches sont troués de part et d'autre.

Caractère : Tarchad est très souvent souriant et agréable. Néanmoins, son plus grand défaut est son impulsivité qui lui a valu plusieurs fois de gros problèmes. Aussi, il est obéissant envers ceux qu'il considère comme ses supérieurs et demeure très respectueux envers les personnes qu'il a en estime.
Ancien soldat de la garde rapprochée de son seigneur, Tarchad a acquis plusieurs compétences qu'elles soient intellectuelles ou physiques, comme la discrétion, la méfiance...
Il est très proche de sa famille et de son peuple en général, bien qu'il demeure méfiant envers les étrangers, particulièrement le peuple du Gondor.
Aussi, lorsqu'il a un problème, il ne se confie pas facilement et préférera le régler seul.

Histoire : Tarchad est né à Abdarshahr, à l'époque où elle était capitale du royaume du seigneur Ghassad Khatarzar. Son père, Andalib était layetier (fabricant de caisses et coffres en bois) tandis que sa mère, Hayfa, s'occupait de l'entretien de la maison et de l'éducation des enfants, bien que parfois elle aidait son mari en tissant ou en peignant. C'est donc au sein d'une famille stable que Tarchad grandit avec sa sœur, Afia. Déjà très jeune, le garçon aidait son père à travailler dans le but de prendre sa suite lorsqu'il mourrait.
Vers ses 14 ans, Tarchad dû rendre service au royaume, comme tout bon garçon de son âge. Il choisit de s'engager dans l'armée Abdarshaouite pour un service de 3 ans, où il apprendrait à se battre afin de défendre son seigneur. L'apprentissage était difficile, mais Tarchad apprit rapidement et se força à aller toujours plus loin. Une quinzaine de mois passèrent lorsqu'un officier rencontra le garçon pour lui proposer de rallonger son service, estimant qu'il pourrait être un grand guerrier, lui proposant même une place dans l’entraînement des gardes royaux. Premièrement, Tarchad refusa, gardant toujours en idée qu'il reprendrait les affaires de son père, mais sous les propositions incessantes des officiers, le garçon rendit compte des propositions à ses parents dont les avis étaient mitigés, son père avait un avis favorable tandis que sa mère refusait obstinément. Ceux-ci exigèrent de rencontrer l'officier qui prendrait Tarchad sous son aile dans son apprentissage de la garde royale.
Tarchad avait 16 ans lorsque l'officier de la garde royale, Nahib Rhalidi accepta la rencontre et vanta les prouesses du jeune Tarchad lors de son service. Les négociations furent longues entre les deux clans qui étaient formés : d'un côté l'officier et Andalib, de l'autre Hayfa. Ce furent les deux hommes qui eurent raison, ne laissant pas vraiment le choix à la mère du garçon. Il serait convenu que Tarchad épouserait la fille de l'officier contre son engagement dans la garde royale.
Voyant son air déçu, Andalib emmena Hayfa et leur fils au bord de Sarknahar, l'oasis rouge, un peu au sud de la ville, lieu où un brave guerrier aurait été condamné et exécuté plusieurs siècles avant. Le mari expliqua à sa femme et à son fils les motivations qui le poussaient à négocier son engagement dans la garde royale. Nul ne put entendre ce qu'ils se dirent, ce qui est sûr, c'est qu'après cette discussion, Tarchad fut très heureux et très excité à l'idée de devenir garde royal. Il débuta son entraînement dans les semaines qui suivirent, entourés des plus vaillants guerriers du royaume, et rencontrant même le seigneur et sa famille, que le peuple ne voyait habituellement que très peu.
Plusieurs années passèrent, Tarchad se perfectionna dans l'art du combat, ne considérant plus cela comme une défense mais comme un art. Avec ou sans arme, il savait se défendre. On lui apprit aussi à cacher tous sentiments et toutes faiblesses pour garder une supériorité morale face à l'adversaire. Durant ces années, il épousa Ghada, la fille de l'officier Rhalidi. Tout deux eurent droit à une belle maison dans les rues étroites de la basse-ville. Une maison bien plus grande que celles que l'on trouve en ces quartiers habituellement. Cependant, leur mariage n'était pas d'amour, comme la plupart des mariages du royaume, aussi, les disputes et farces malhonnêtes allaient bon train.
Lorsque Tarchad atteignit ses 22 ans, la guerre entre le royaume de Khatarzar et le royaume voisin de Janmanarah, la capitale du royaume au sud de Khashkarsha, battit son plein. Suite à l'excursion d'une infanterie de Khatarzar que le seigneur Ahandastah de Janmanarah déclara la guerre et envoya ses troupes. L'apprentissage de Tarchad était presque terminé, mais il se devait désormais de mettre en pratique ce qu'il avait appris. D'abord, il accompagnait son seigneur. Mais lorsque les troupes de Janmanarah arrivèrent aux pieds des remparts, ses supérieurs et lui partirent au front. Malheureusement, les ennemis commencèrent un siège autour de la ville durant plusieurs semaines. Les habitants de la ville mourraient à petit feu et le seigneur Khatarzar ne faisait rien, bien trop fier pour réagir. Un jour où il faisait très chaud, les cavaliers de Janmanarah forcèrent les portes de la ville et remontèrent les rues jusqu'au palais de Khatarzar, dont ils tuèrent les gardes qui tentaient de résister et firent prisonniers le seigneur et ceux restant. A ce moment, Tarchad était toujours aux portes et observaient la scène, impuissant et estimant qu'il ne devrait rien faire pour garder sa vie. Du haut des remparts, il put voir le seigneur Khatarzar se faire abattre d'un coup de cimeterre par le seigneur Ahandastah. Toute la famille du seigneur, ses femmes et ses enfants, furent abattus le jour même.
Tarchad avait 27 ans lorsque la guerre se finit enfin. Un nouveau seigneur prit la place de l'ancien, imposant ses propres valeurs et n'hésitant pas à tuer s'il le fallait. Tarchad retourna chez ses parents, n'ayant plus sa place à la garde royale. Il voulait cacher son ancienne vie aux autorités du nouveau seigneur pour sauver sa vie. Durant quelques mois, il aida son père dans son travail de layetier, sortant le moins possible de chez lui. Durant cette période, Tarchad rompit sa relation avec Ghada, qu'il ne vit que peu durant la guerre, et bien que leur mariage soit éternel.
Enfin, un groupe de nomades vint s'installer aux pieds des remparts d'Abdarshahr afin d'échanger leurs produits provenant des régions extrêmes de l'Ouest du pays. Le soir, une conteuse nomade racontaient les rumeurs des régions de l'Ouest aux enfants et aux plus grands qui voulaient bien l'écouter. Elle évoqua les idées d'un groupe de marchands de l'Ouest : commercer vers les pays du Nord, pas du pays, mais des autres pays au Nord. Tarchad se renseigna sur cette rumeur et prit le temps de réfléchir quelques semaines avant de partir là bas. Il fit ses adieux à sa famille. Sa mère lui offrit un tissu au couleur du pays du Soleil et un second aux couleurs du royaume de Khatarzar.
Il ne savait ce qu'il ferait, il ne savait pas si les marchands voudraient de lui, il ne savait même pas s'il les trouverait, mais il partit vers l'Ouest, à la recherche de paix intérieure.


avatar
Tarchad Khaufadalàt
Haradrim

Messages : 3
Date d'inscription : 24/12/2015
Localisation : Entrepôt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum