Nimdhir Jafna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nimdhir Jafna

Message par Tyiah Jafna le Lun 14 Mar - 0:34

Nom: Jafna

Prénom: Nimdhir

Surnom: Nim, l’étranger pour ceux qui ne le connaisse pas

Age: 25

Peuple: haradrim

Origine/clan/horde: Hasdrubal, situé près des côtes du Gondor

Métier: Pêcheur et éleveur à ses heures perdues.

Description physique: Nimdhir est un jeune homme assez grand: il mesure 1m95 pour environ 70 kg. Tout comme sa soeur, il a la peau mât, des cheveux noirs qui lui tombent aux épaules lorsqu’ils sont lâchés et il a les yeux bleus. Il est plutôt musclé étant donné qu’il a suivi des cours intensifs de combat. Il a une cicatrice sur le haut de sa mains droite, qu’il doit à un voleur qui a tenté de le détrousser sans succès. Il a également dans le dos deux cicatrices relativement longues due à son frère aîné.
Il est vêtu le plus souvent de vêtements bruns, amples et d’une paire de bottes. Il ne rechigne pas à bien se vêtir, mais il a toujours peur de faire des accrocs dans ses beaux vêtements.

Il a un fort accent du sud qui ne trompe pas quant à ses origines

Caractère: Nimdhir a un caractère assez doux. Il est très compréhensif et il sait se montrer très tendre, surtout envers sa soeur qu’il aime plus que tout. Il voudra toujours la protéger, surtout contre leur frère aîné, Vosengir. Bien qu’il soit doux, il peut se montrer très violent si on ose s’en prendre à sa sœur. Il partage ses moindres secrets avec elle, tout comme elle. A la moindre occasion qui se présentait, il lui faisait des petits cadeaux: cela pouvait être des poissons qu’il ramenait de sa pêche, comme ça pouvait être des petits bijoux en bois. Ceux qui le connaissent ont tous été d’accord pour dire qu’il a fait un excellent tuteur et oncle pour le petit Drohigas.

Depuis la départ de sa sœur, il est relativement renfermé, bien que ça ne l’empêche pas de se montrer très courtois envers les autres personnes qui l’entoure. Sa sœur l’avait mis au courant de son départ et il avait tenté de la retenir, en vain. Depuis, il tente de la retrouver, car elle lui manque terriblement.

Histoire: Nimdhir est né dans le petit village d’Hasdrubal, près des côtes du Gondor. Il est le troisième fils d’une fratrie de quatre enfants. Son père a exigé de lui qu’il apprenne rapidement le maniement des armes et qu’il sache chevaucher. Ce qu’il fit sans broncher et on remarqua très vite qu’il était attiré par le maniement du cimeterre et de l’arc.

A l’âge de 8 ans, son père lui offrit son premier cheval: une petite jument bai du nom de Selima. Il l’eut pouliche et du tout lui apprendre, à son grand plaisir. Il en prit très soin, car c’était un magnifique cadeau. Pour beaucoup, il chouchoute trop son cheval, mais bon, ce n’est que l’avis des autres. Lui ne vise que le bien être de sa monture.

Comme tous les garçons de cette âge là, il se bagarrait souvent avec ses frères et il perdait quelques fois. Son grand frère de 5 ans son aîné, Vosengir, s’amusait souvent à le mettre à terre, juste pour lui prouver que c’était lui le plus fort. Cela attristait énormément Tyiah, qui venait “secourir” son Nimdhir. Il était souvent horrifié de la voir faire ça et la protégeait de son mieux contre Vosengir.

A l’âge de 12 ans, il fut en âge d’apprendre un métier. Comme son père avait déjà un de ses fils comme apprenti, il l’envoya chez un pêcheur du village. Il accepta et apprit rapidement les rudiments de la pêche et à trouver les coins où les poissons étaient abondant. Il tomba rapidement sous le charme de la fille du pêcheur, mais cette amourette ne dura pas plus de deux ans. Il encaissa rapidement la rupture. A cette âge là, ça ne les marque pas trop paraît-il.

Cependant, il ne trouva jamais la femme de sa vie au sein du village. Aucune ne lui convenait et il ne voulait pas céder aux critiques de sa famille: il avait 16 ans et toujours aucune femme à qui faire la courre. Cela mettait sa famille dans l’embarras, mais lui, il s’en fichait pas mal. Il disait souvent qu’il trouverait la femme de sa vie dans un autre village. Ses parents finirent par lui accorder le droit d’accompagner sa soeur une ou deux fois par semaines lors de ses tournées. Mais aucune n’attira son attention.
Lors d’une tournée, il remarqua très vite qu’un homme tournait autour de sa soeur. Il lui en fit part rapidement. Elle parut très flattée, surtout quand cet homme commençât à lui faire la courre.

Tout comme ses frères, il voulut tester le jeune homme qui avait le malheur de tourner autour de Tyiah. Il s’avéra plus fort qu’eux et fort sympathique. Il l’autorisa donc à la côtoyer, mais pas de trop près.

Lorsque sa soeur eut son fils, il fit office de tuteur et d’oncle. Il était ravi de pouvoir s’occuper de Drohigas. Il le prenait quelques fois avec lui au port, pour lui montrer les poissons dans l’eau.

Sa vie bascula un peu lorsque le petit Drohigas perdit la vie. Il en éprouva beaucoup de peine et tenta de consoler sa soeur. Mais cette peine s’accentua avec la perte de ses deux frères et de son beau frère. Il prit le deuil pendant un mois et se contenta de travailler sans relâche pour atténuer son chagrin. Il se devait d’être fort et de montrer l’exemple à sa soeur qui était inconsolable.
Vu les incursions gondoriennes, il n'hésitât pas à prendre son arc, ses flèches et son cimeterre pour protéger le village. Il récolta un coup d’épée dans le thorax, mais avec les bons soins de sa mère, il survécut. Il était alité lorsque sa soeur lui fit par de sa décision de partir. Il tenta tant bien que mal de la retenir, en vain. Sa fuite serait très mal acceptée au sein du village et lui apporterait le déshonneur, mais elle s’en fichait.

Une fois remis sur pied, il repartit surveiller les abords du village et tua le moindre gondorien qui s’en approchait. Cependant, le village était en grand danger et le chef décida enfin de bouger le village. Il réunit donc l’ensemble des villageois et leur expliqua que le lendemain à l’aube, ils seraient sur les routes pour s’enfoncer plus vers le sud, afin de refonder un nouveau village, loin des gondoriens. Ainsi, ils partirent vers le sud et marchèrent pendant un bon mois, vivant de pêche, de chasses et de troc quand ils le pouvaient.

Un soir, son oncle le fit venir à sa tente. Il lui fit par d’une grande décision qu’il avait prise: son oncle voulait qu’il épouse une femme d’un village proche. Elle était veuve et n’avait pas plus de 45 ans. Elle était toujours en âge d’avoir des enfants. Il lui fit part de son autre idée: que Tyiah revienne et épouse le chef d’un village un peu plus éloigné. Il avait 62 ans et ferait un excellent mari pour elle, tant qu’elle lui donnait une descendance. Nimdhir comprit rapidement que c’était une vengeance de la part de son oncle qui n’avait pas très bien prit la fuite de Tyiah. Si elle voulait revenir, elle allait en payer le prix fort, ainsi que son frère. L’oncle envoya Nimdhir à la recherche de sa soeur et avait pour ordre de ne revenir que lorsqu’il l’aurait trouvé. Dans le cas contraire, il serait banni. Ashkan, le chef du village, lui donna une flûte en bois. Objet bien dérisoire, mais qui rappellerait à Nimdhir sa quête et la condition pour revenir.
Il partit donc à l’aube, seul. Il n’avait qu’une indication: le nord. Elle lui avait dis qu’elle partait pour le nord.

[to be continued]
avatar
Tyiah Jafna
Haradrim

Messages : 67
Date d'inscription : 30/11/2015
Localisation : de retour à l'entrepôt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum